Hommage à Lucien Clerebaut (1943-2013)


Lucien Clerebaut

Chers lecteurs,
C'est avec tristesse que nous avons appris le décès de Lucien Clerebaut, ce 3 juillet 2013, suite à des complications liées à une opération chirurgicale.
Lucien était le fondateur de la SOBEPS et son moteur. Perpétuellement présent, actif et efficace, il a beaucoup apporté à l'ufologie belge. Plus largement, son intelligence et sa gestion de la vague belge en ont fait une personnalité bien connue parmi tous ceux qui s'intéressent au sujet.
Nous saluons ce grand homme et sommes en empathie avec ses proches.

Lors des funérailles, au nom de ses amis et anciens collaborateurs de la SOBEPS, Michel Bougard, qui en fut le dernier président, lui rendit l'hommage suivant :

Salut camarade ! C’est ainsi que tu commençais nos longues conversations téléphoniques.
Tous ceux et celles qui ont participé à la belle aventure de la SOBEPS ont un souvenir particulier de leur première rencontre avec Lucien. Mais nous avons tous et toutes un point commun : celui d’avoir été conquis par son enthousiasme, sa détermination, mais aussi sa lucidité et le souci de toujours mettre la raison au service de ses rêves.
Tu as créé la SOBEPS et tu étais la SOBEPS. Comme un ingénieur, tu connaissais tous les rouages de la superbe machine que tu avais construite. Et on est venu de loin pour venir l’admirer, cette machine. Parce que tu as su allier avec intelligence les méthodes de travail strictes, une réflexion toujours rationnelle, la rigueur de la pensée scientifique, mais aussi l'audace quand il le fallait.
Oui on est venu de loin admirer ta SOBEPS et tu en étais légitimement fier. Oh, bien sûr, tu as parfois suscité la jalousie des médiocres. Ou la bêtise des esprits bornés. Mais tu as heureusement pu compter sur la reconnaissance des responsables scientifiques, militaires et politiques qui ont eu le courage de s’intéresser au problème des OVNI. Je ne ferai pas ici l’histoire de ce que la plupart de ceux qui sont venus t’accompagner pour ton dernier voyage ont partagé avec toi : nos espoirs, nos doutes, nos certitudes, nos fatigues, et surtout ces moments de réelle et sincère amitié.
Puis, peu à peu, ta chère SOBEPS a vieilli, la machine s’est grippée et je sais avec quelle peine il a fallu te résoudre à sa fin. Et voilà qu’aujourd’hui, tu nous confrontes à une peine encore plus forte, puisque c’est toi qui nous quittes. Nous en parlions quelquefois. Par boutade on se disait fils de l‘univers, conglomérats momentanés et uniques d’atomes créés au fin fond du cosmos à l’occasion d’une supernova. Car nous sommes bien des « poussières d’étoiles » selon cette belle expression d’Hubert Reeves. Aujourd’hui, Lucien, tu viens de boucler ta vie terrestre et tes atomes se préparent à se séparer pour continuer ailleurs leur destinée. C’est là notre part d’éternité…
Alors, Lucien, pour une dernière fois, je te dis :
Salut, camarade ! Et merci…


Michel Bougard.
Bruxelles, le 9 juillet 2013.

Lucien Clerebaut (*) au Premier Congrès Européen sur les Phénomènes Aériens Anormaux,
organisé au siège de la SOBEPS, à Bruxelles (11-13 novembre 1988).